tous les documents
  • tous les documents
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
Recherche par géolocalisation
Rechercher :
Entrez un lieu, une adresse, une ville, un pays... :
Distance :  près
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
tous les documents
  • tous les documents
Nom du fichier :
02_MVEXPO_2017_Baqué_Ours_opti.jpg
Descriptif image :
Provenance :
Panneau de l'exposition itinérante
Nature de l'original :
Iconographie imprimée - Toile biodégradable, encre latex
Titre :
Josep Baqué - Une biodiversité imaginaire
Compléments :
Direction artistique, création graphique Martine Fitoussi
Iconographie et maquette Musée du Vivant - AgroParisTech
100 x 155 cm
Notes :
Josep Baqué (Barcelone, 1895 / Barcelone, 1967) a créé un incroyable bestiaire imaginaire. Il s’inscrit dans la lignée des illustrateurs animaliers du XVIe siècle (exposant ses modèles sans aucun environnement) et du folklore catalan.
Son père travaillait dans une fabrique de carreaux de céramique Art nouveau et l’un de ses oncles lui fit découvrir l’imagerie populaire et les arts décoratifs. Baqué quitte sa famille à 17 ans et part à l’étranger (Düsseldorf), ce qui était alors peu commun. Il regagne l'Espagne à l’aube de la Première Guerre mondiale et parcourt Allemagne, Belgique et France dès 1920. Il y travaille en tant que graveur de pierre pour des monuments funéraires et des façades de magasins. De retour à Barcelone en 1928, il entre dans la Guardia Urbana où il restera jusqu’à sa mort, n’acceptant ni promotion ni grade. L’ensemble de son œuvre restera secrète jusqu’à ce que sa nièce prenne possession de ses effets personnels.

Les « monstres, merveilles et phénomènes rares » de Josep Baqué sont rassemblés sous la forme d’un ouvrage non relié, constitué de 1500 créatures. Les feuilles ont été découpées assez maladroitement et portent parfois le blason de la ville de Barcelone, ce qui porte à croire que le fonctionnaire de police s’approvisionnait directement à son travail. Plusieurs traits de crayon sont tirés sous les figures, laissant place à une légende qui ne viendra jamais. Le bestiaire présente au total 454 planches individuelles (le Musée du Vivant conserve 16 planches (13 présentées dans cette exposition), le musée d’Art Brut de Lausanne 12 et le reste de l'oeuvre appartient à des collectionneurs privés).
Année :
Auteur :
Photographe - Auteur :
Direction artistique Création graphique Martine Fitoussi
Copyright :
Musée du Vivant-AgroParisTech
Intervenant principal
Josep Baqué
Type de droit : Droits sur demande
Autorisation préalable
Autres intervenants
Musée du Vivant-AgroParisTech
Fonction : Gestionnaire des droits
Type de droit : Mention © obligatoire
Martine Fitoussi
Fonction : Graphiste
Type de droit : Droits sur demande
Autorisation préalable
Organisation : AgroParisTech

Format : .jpg
132 Ko
800 x 533 pixels
Musée du Vivant-AgroParisTech
02_MVEXPO_2017_Baque_Ours_opti.jpg

Format : .jpg
1,4 Mo
5434 x 3623 pixels
Original HD
02_MVEXPO_2017_Baque_Ours_opti_02_MVEXPO_2017_Baque_Ours.pdf

Format : .pdf
4,6 Mo
4322 x 2905 pixels
Sélection
Voir Selection
Déposer ici pour retirer de la sélection